Le musée Volti

Méditerranée, 1960
Méditerranée, 1960

Villefranche

La rue Volti
La rue Volti

Situé entre Nice et Vintimille, le village de Villefranche-sur-Mer est bâti en gradins sur les flancs rocheux des collines. Celles-ci dessinent un demi-cercle autour de la rade. Les constructions résidentielles récentes sont nombreuses ; l’immobilier prospère. De ce beau paysage, où les reliefs des côtes s’opposent à l’horizontalité de la mer, émane un paisible sentiment d’harmonie. Au début de l’automne, le soleil est encore puissant. La lumière, rare dans les ruelles étroites du vieux village, se fait éclatante en bord de mer. Les maisons ont des couleurs ocre, orange ou rouge. L’Italie, terre natale de Voltigerno Antoniucci (Volti) est toute proche. La rue qui porte son nom, sans commerces, n’est guère passante. Une plaque de marbre gravée permet d’identifier la maison où le sculpteur passa son enfance : un modeste immeuble, au cœur du village. Le père de Volti, Gustavo Antoniucci, était ébéniste et tailleur de pierre.

Citadelle

Musée Volti
Musée Volti

Enjeu stratégique majeur pour les États de Savoie, le port maritime de Villefranche fut entièrement fortifiée au XVIe siècle. La citadelle de Saint-Elme constitue une partie d'un grand ensemble de fortifications. Elle abrite aujourd’hui la mairie du village ainsi que plusieurs musées, parmi lesquels le Musée Volti qui vit le jour en 1981. Une centaine d’œuvres y sont exposées ; quelques dessins (sanguines, pastels) et principalement des sculptures de toutes matières (terre, bois, plâtre, pierre, bronze, cuivre martelé).

Rupture

Avant la Seconde Guerre mondiale, Volti occupe un atelier à Paris, rue Ferrandi, à proximité du quartier Montparnasse. Mobilisé dans l’armée française, puis emprisonné en Allemagne, il tombe malade et est rapatrié en mars 1942. Il retrouve ensuite son atelier parisien pour une courte période. Le 2 septembre de la même année, son atelier est détruit par une bombe : toute sa production artistique antérieure est détruite. Volti est alors âgé de 26 ans.

Style

Comment décrire le « style Volti » qui va s'épanouir après l'épisode du bombardement de son atelier ? On le décrit fréquemment en évoquant la célébration du corps de la femme-mère, la douceur des lignes, la qualité des compositions. Cependant, ce qui domine avant tout, c’est la volonté d'aller à l’essentiel, en gommant les détails, en épurant chaque forme. Cette direction minimaliste aurait pu conduire le sculpteur à l’abstraction, sous l’influence de l'anglais Henry Moore. Néanmoins, Volti restera figuratif jusqu'à la fin de sa vie, ce qu’il faut sans doute attribuer à son attachement aux valeurs humanistes issues de la Renaissance.

Maternité assise, plâtre, 1970
Maternité assise, plâtre, 1970
Baigneuse, bronze, 1953
Baigneuse, bronze, 1953
La Pieta, terre cuite
La Pieta, terre cuite
Nu barbare, cuivre martelé, 1980
Nu barbare, cuivre martelé, 1980

http://villefranche-sur-mer.fr/volti/

 

Source : Volti, Maintenon, catalogue de l’exposition Volti au Château de Maintenon, Conseil général d’Eure-et-Loire/Fondation Volti/Volti expo/L’Entretien, 2016, 98 p.

Écrire commentaire

Commentaires: 0