La place au soleil d'Alfred Janniot

Nice. L’eau de la mer est bleue, incroyablement bleue. Ce n'est certes pas un scoop, mais pour le nordique que je suis, c’est un émerveillement. Jusqu’à aujourd’hui, je ne connaissais que les tons vert-brun des rivages de la mer du Nord et de la Manche. Des artistes tels que Vincent Van Gogh, Henri Matisse, Nicolas de Staël furent fascinés par la puissante lumière du Sud de la France et cela transforma leur façon de peindre. Ici, tout est lumière et couleur.

Alfred Janniot (1889-1969) est né à Paris sur la butte Montmartre. Lauréat du prix de Rome en 1919 et professeur « d’art monumental » aux Beaux-arts de Paris, il est l’un des plus prestigieux représentant de la sculpture « art déco » en France. Aussi prolifique qu’imaginatif, il est l'auteur de l’impressionnant bas-relief de la façade du « Musée des colonies » de la Porte de Vincennes, devenu par la suite « Musée des Arts africains et océaniens » puis « Musée de l’immigration ». Janniot, inspiré par la lumière niçoise, créa, avec l’architecte Roger Séassal, la célèbre « fontaine du soleil » de la place Masséna durant l’entre-deux-guerres. Sans doute par manque de fonds publics, la fontaine ne fut inaugurée qu’en 1956.

La Fontaine du soleil, place Masséna
La Fontaine du soleil, place Masséna
Apollon
Apollon

Symbole solaire, la statue de marbre blanc d’Apollon domine du haut de ses sept mètres la Terre, Mars, Vénus, Mercure et Saturne.

Jupiter a-t-il été exclu pour clause de non-concurrence ?

 

Une partie des habitants de Nice, choquée par l’exhibition des attributs génitaux de l'Apollon resplendissant, réclama son retrait. Les coups de burin du sculpteur pour réduire la taille des organes n’y firent rien : dans les années 1970, la sculpture fut déplacée dans un stade, ce qui laisse supposer que les sportifs sont moins puritains que d’autres franges de la population…

 

Heureusement, l’histoire s'acheva sur un happy end, puisque notre Apollon retrouva sa place au centre de la fontaine en 2011.

De gauche à droite : Mars, Saturne, Vénus, la terre (Gaïa), Mercure
De gauche à droite : Mars, Saturne, Vénus, la terre (Gaïa), Mercure

Écrire commentaire

Commentaires: 0