Maillol fait sensation au salon de 1905

Aristide Maillol a 44 ans. Le plâtre de grande taille qu'il expose au salon d'automne de 1905 représente un nu féminin aux formes simples et robustes. La composition est géométrique, presque architecturale.

 

La statue s'appelle tout simplement « Femme ». Son titre changera ensuite par deux fois, devenant tout d'abord « La pensée », puis « La Méditerranée ». Le succès – publique, critique et commercial – est immédiat. Rodin, alors au sommet de sa gloire, s'enthousiasme : « Quelle sûreté dans le goût ! Quelle intelligence de la vie dans le simple ! [...] Ce qu'il y a d'admirable en Maillol, ce qu'il y a, pourrais-je dire, d'éternel, c'est la pureté, la clarté, la limpidité de son métier et de sa pensée ».

 

Cette œuvre ouvre la voie  d'une sorte de « classissisme d'avant-garde », qui marque une rupture à la fois avec l'académisme et avec le « rodinisme ». Elle influencera deux générations de sculpteurs, parmi lesquels les plus proches collaborateurs de Rodin.


Écrire commentaire

Commentaires: 0