Giacometti, sculpteur philosophe

« Ce n'est qu'à travers l'échec même qu'on peut s'approcher un peu [de la réalité]. C'est-à-dire [que] le fait de réussir ou rater, ça n'a plus aucun sens, n'est-ce pas ? Au fond, je ne travaille que pour moi, pour tâcher de savoir un peu mieux ce que je vois. »


En 1963, Jean-Marie Drot réalise, dans le cadre de la série « Les heures chaudes de Montparnasse », un très beau reportage nommé « Un homme parmi les hommes : Alberto Giacometti » dont on peut se procurer la version complète sur le site de l'INA (ina.fr). Ce document unique permet, par la qualité des interviews, d'accéder à une meilleure compréhension du sculpteur. On y découvre Giacometti, visage buriné et voix rocailleuse, se faire tour à tour poète, mystique et philosophe. Progressivement, les frontières s'estompent entre l'artiste et son œuvre. À partir d'un point de détail (cela peut être une sculpture devant lui, une anecdote ou encore une de ses habitudes), il nous mène, avec l'humour inquiet et l'auto-ironie qui le caractérisent, à des considérations universelles sur le sens de l'existence humaine.

« Un homme parmi les hommes : Alberto Giacometti » (1963) de Jean-Marie Drot

Écrire commentaire

Commentaires: 0